L'entretien des parties communes d'une copropriété

Comment se passe l’entretien des parties communes d’une copropriété ?

Les parties communes des copropriétés doivent être entretenues régulièrement. Si vous êtes copropriétaire, vous devez donc savoir le rôle que vous ayez à entreprendre vis-à-vis de ces tâches obligatoires. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, il importe d’abord de savoir de quoi s’agit-il exactement ? Quelles sont les différentes parties à entreprendre et qui en est le responsable ?

Entretien des parties communes, de quoi s’agit-il ?

Qu’ils soient bailleurs ou copropriétaires, l’entretien parties communes est obligatoire. Il permet en effet de bien conserver les espaces collectifs dont la copropriété dispose. Chacun doit s’y mettre pour le bien de la vie commune. Cette contribution concerne surtout le financement de l’entretien de tout un immeuble. Il s’agit des sols communs, les voies d’accès, les espaces collectifs qui se trouvent à l’extérieur (parcs, cours ou jardin) et tous les gros œuvres tels que les toitures, les murs et autres. Les têtes de cheminée, les gaines, les diverses canalisations ainsi que les réseaux d’électricité et d’eau sont aussi concernés. Par ailleurs, le mot entretien des parties communes de copropriété englobe aussi des interventions simples comme le fait de changer une ampoule défectueuse ou de réparer les fuites.

Qui s’occupe de l’entretien des parties communes d’une copropriété ?

En principe, c’est le syndic qui prend en charge des interventions courantes tant que la dépense peut encore être assurée par le budget de la copropriété ; changement d’ampoule grillée ou autres tâches plus simples. Par contre, si les travaux sont assez importants, une assemblée générale doit avoir lieu afin que les copropriétaires puissent passer à un vote favorable. Le syndic a comme rôle principal de gérer toutes les parties communes et c’est donc à lui de veiller sur l’entretien de toutes les parties communes. En revanche, chacun participe à tous les frais d’entretien qu’il faut régler via les charges trimestrielles ou mensuelles. Il s’agit des charges générales qui englobent l’administration des parties communes et les charges spéciales pour la maintenance des équipements collectifs. La hauteur des charges est proportionnelle aux tantièmes qui sont calculés en fonction de la superficie de l’appartement occupé, ses aménagements, sa situation dans le bâtiment (vue, orientation, étage) et aussi des équipements communs dont l’immeuble dispose.

Un carnet d’entretien est-il utile dans un immeuble en copropriété

Un carnet d’entretien est très utile que chaque immeuble de copropriété doit en posséder un. Ce carnet doit être tenu à jour, conservé et établi par le syndic de copropriété. Ce document informe en effet soit, la bonne tenue de toutes les parties communes, soit son mauvais entretien. La gestion assurée par le syndic doit dont être d’une grande transparence. De ce fait, les futurs acheteurs peuvent disposer de toutes les informations utiles avant de prendre la décision de passer à l’action. Tous les copropriétaires peuvent aussi y mettre un œil dans ce carnet qui se présente surtout comme une sorte d’inventaire technique sur la maintenance et aussi le compte-rendu de tous les travaux réalisés sur l’ensemble du bâtiment.
Pour que la vie en copropriété ne pose aucun problème, le nettoyage et l’entretien des lieux collectifs sont donc d’une nécessité absolue. Pris en main par des prestataires, tous les travaux ne peuvent être que bien entretenus.

Ermengardi Roussel

A propos Ermengardi Roussel

Laisser un commentaire